RADIO CENTRE LOIRE / RADIO JEANNE D'ARC / CHIC FM...

*RADIO JEANNE D'ARC: En 1988, pour la venue du pape Jean Paul II dans l'est de la France, Patrice de Coligny (et son association "Aventure volontaire Orléans ") veut créer une radio catholique sur la préfecture du Loiret.
Le projet est solide, avec des studios implantés boulevard Alexandre Martin, une équipe de 40 bénévoles et une grille de programmes basée sur "un rythme de priéres, d'information et de musique", le tout sans publicité.
Le projet etait soutenu par Mgr Picandet, évêque de l'epoque... Hélas, le seul probléme, mais de taille, est la fréquence. La CNCL a attribuée des fréquences sur Orléans en 1986. Depuis, l'instance de régulation n'accorde plus de nouvelles fréquences dans le Loiret et aucun appel n'est prévu a moyen terme (il faudra attendre mi 1990!).
 
Le seul moyen pour la radio catholique est de reprendre une fréquence d'une station ayant mis la clef sous la porte. Le choix était limité, une opportunité sur Jargeau, mais c'était trop loin d'Orléans (20 km). La solution idéale aurait été l'ancienne fréquence d'OFM, le 90.0 MHz. Mais elle appartient maintenant à Vibration qui entend bien la conserver ... A la fin de l'année 1988, le matériel acquis de radio Jeanne d'Arc est revendu, le projet tombe a l'eau! Quant à la fréquence 90.0, jamais elle ne sera utilisée...
 

*RADIO CENTRE LOIRE : Alain Diancourt, (l'ancien directeur de RMPI jusqu'en 1984), voulait lancer sur Orléans une radio généraliste à tendance économique, dès le 1er février 1989.
Les décideurs et dirigeants financiers interessés auraient été reunis dans une structure "le club des ouvreurs". En contre partie financiére, l'antenne leur était ouverte. Les studios étaient prévus dans le batiment "espace et communication" sur la RN20 (au dessus du supermarché Major Libération).
 
Le gros hic pour la radio fut la fréquence. Alain Diancourt voulait émettre sur le 100.5 MHz. Mais la CNCL n'a jamais accordée cette fréquence sur Orléans et s'oppose donc fermement à cette diffusion. Faute de fréquence officielle de libre, et aussi point de vue financier, le projet est abandonné.
 

*CHIC FM: A la fin de l'année 1986, la radio de Robert Hersant cherche à s'implanter sur Orléans. Apres plusieurs mois à chercher une fréquence en vain, ou à s'associer avec une radio locale existante, Chic FM renonce.
 
Image 65
 

*"FRANCE EMPLOI AUDIOVISUEL: C'est sous ce nom juridique qu'un projet voit le jour en 1999 à l'initiative d'un journaliste indépendant du Loir et Cher, Maurice Drouet.
 
Son projet est une radio qui serait consacrée à l'emploi uniquement. Onze heures quotidiennes d'offres, de rubriques, d'émissions à thèmes et d'infos pratiques liées à l'emploi. Organisée en réseau, la radio voulait diffuser sur toute la France avec un lancement expérimental en automne sur la région Centre (avec le soutien du conseil régiona).
Une campagne de don est lancée (avec la boite postale sur St Jean de Braye). Suite à un budget trop lourd (1,8 millions de francs) et à un soutien financier quasi nul, le projet d'une radio pour l'emploi est abandonné. Il y aurait eu aussi le probléme des fréquences à trouver auprès du CSA hors appel à candidatures....
 

*FREQUENCE 45: A la fermeture de Sun 7 en 1987, un projet est lancé pour reprendre la radio et la fréquence vaccante. Mais au vue des dettes de Sun 7, le projet est stoppé net.
 

*STARS FM : Pierre Pagés, ancien directeur de Radio 5, monte une association (au 57 rue du gros raisin a Orléans) pour la création d'une radio en 1987. Communication et Information pour La Promotion Artistique Francaise Musicale (cipa.fm) est le nom de l'association dont les statuts sont déposés en préfecture le 24 février 1987 et agréés quelques semaines plus tard par la haute autorité, dans l'attente d'une fréquence libre (Sun 7?) le projet n'aboutira pas.
 

*RADIO VAL DE SOLOGNE: Ce projet de radio est piloté par l'association LCRLJ (radiophonique local et limitrophe de Jargeau), dont l'adresse se trouvait au 4 rue Porte Berry a Jargeau, a 20 kilomètres d'Orléans. Elle voulait concurrencer Radio Média France, suite à une rancune envers le dirigeant de cette radio... le responsable du projet était Michel Lemaire.
 

*RADIO VOLTAIRE: Projet porté par Stéphane Garnier (alors animateur à RMF et étudiant), la radio devait émettre du lycée Voltaire d'Orléans, dans la seconde partie des années 80. Le dossier était sérieux, chiffré, mais n'abouti pas.
 
 
                 > Retrouvez toutes les archives, articles de presse et autres publicités en rubrique "archives".