Radio 5 - RLC - Skyrock Orléans / Radio Val de Loire

*RADIO 5 / RADIO LEADER CENTRE / SKYROCK Orléans :

Radio 5, nom choisi parce que c'est la 5ème radio à vouloir émettre sur Orléans en FM (après FR3 Radio Centre, RMPI, Orléans FM et Epsilon).

Les statuts de l'association (Action du Développement et de la Communication et de l'Information Loca) sont déposées à la préfecture le 6 mars 1982. A la base de ce projet, Eric et Bruno Wastiaux, ainsi que Daniel Kirsch. Radio purement associative, avec peu de subventions, l'année 1982 sera chaotique pour cause de finances insuffisantes (le démarage prévu de la radio au 15 octobre est reporté). Eric Wastiaux démissionne le 30 novembre et Daniel Kirsch deviendra le président de l'association le 14 décembre, aidé par Michele Martin.

Le 7 janvier 1983, la haute autorité accorde une autorisation d'émettre à Radio 5. Les studios se trouvent à St Jean de Braye, en banlieue Orléanaise, au 88 rue Jeanne d'Arc (au château des longues allées, dans une aile vétuste du batiment que la mairie prétera à l'association).

Image 51

Les premiers programmes "expérimentaux" débutent le 20 mars 1983 entre 19 heures et minuit. C'est le 1er avril que Radio 5 prend enfin son envol sur la bande FM avec des émissions de 6 heure à minuit, réalisées par 60 bénévoles sur le 100.5 MHz. Le 1er mai, la radio s'installe sur le 102 MHz (Vibration brouillant le 100.5 de par sa forte puissance), puis le 18 septembre sur la fréquence accordée officielement sur le 99.6 MHz. C'est ce même jour que la stéréo arrive!

Les débuts de la station sont marqués par un cambriolage le 9 juillet 1983. tout le matériel disparait! La radio émettra cependant 24 heures plus tard grâce à Daniel Kirsch et Michele Martin qui vont se démener comme des diables pour ré-émettre rapidement! A cette occasion, l'antenne diffuse 24 heures sur 24. La programmation est exclusivement musicale, aussi bien accordéon le dimanche matin que rock le soir.

Un partenariat financier avec le quotidien "La République du Centre" est en projet mais il échoue au profil de RMPI en mai 1984. Cette année-là, suite à des divergences d'opinions (pour ou contre la publicité à l'antenne), Daniel Kirsck est écarté au profil de Pierre Pagès le 2 Juillet (malgrè une précèdente assemblée confortant le président d'alors!). Radio 5 s'ouvre alors à la publicité...

En 1985, Pascal Thauvin prend les commandements. Hélas, face à la concurrence avec les grosses radios commerciales locales, le taux d'écoute de Radio 5 reste très bas (en 1987, Médiamétrie la crédite d'un point). La station va se relancer le 22 Août 1988 sous une nouvelle identité: RLC pour Radio Leader Centre.

Pour attirer de nouveaux auditeurs et annonceurs publicitaires, l'antenne diffuse à présent 90 % de chansons françaises et des flachs d'information se mettent en place progressivement. Deux fois par mois, le lundi soir, une personnalité locale est l'invité d'une émission. Des programmes sont aussi retransmis par sattelite à certaines heures grâce à une banque de programme. Tout cela s'accompagne d'un nouveau président: Alain Mestre.

Deux coups durs pour la radio vont survenirs: En octobre, le cable qui relie les studios à l'antenne est sectionné puis, le 14 Avril 1989 l'antenne de 49 métres de haut de la station, installée dans le parc du château et rénovée depuis deux mois est sectionnée par des vandales! Acte gratuit  ou fruit d'une radio concurrente? (la radio commençait à remonter dans les sondages avec 1,6 %). L'enquête stagne.

Par contre les dégats, dont l'estimation atteind les 80 000 francs, empêche RLC d'émettre vite ... faute d'argent! les émissions reprendront début juin. Mais affaibli financiérement et endetté, le conseil d'administration de l'assemblée RLC se vend au réseau parisien Skyrock, sous forme de franchise. Il faut dire que Skyrock cherchait à s'implanter sur Orléans depuis plusieurs mois, La radio émettant sur Bourges et Châteauroux déja en plus de Paris, le maillage territorial s'affine alors!

Image 62 1

Le 4 juillet 1989 marque le début des émissions de Skyrock sur Orléans sur le 99.6 MHz. L' ex-équipe de RLC se charge de faire connaitre la nouvelle radio et de collecter de la publicité locale. Un autocollant sort. Le partenariat ne durera pas.

En janvier 1990, après plusieurs jours auquel la fréquence est muette. Skyrock reprend mais uniquement avec des programmes parisiens. Les studios et l'équipe local disparaissent. 


57 5



Retrouvez aussi  le blog officiel de Radio 5 sur:  www.radiocinq.over-blog.com


*RADIO VAL DE LOIRE : Née le 08 Mars 1982 à Blois (rue des saintes-Maries, près de la préfecture), dans le Loir-et-Cher sous le nom de BBS Radio (Blois Beauce Sologne) grâce au maire de l'époque, Pierre Soudreau.

Elle émet à ces débuts sur le 103 MHz que de 14h30 à 19h30 (avec le journal de 19h). Reprise quelques mois plus tard par la chambre de commerce et d'industrie, elle est rebaptisée Radio Val de Loire.

Le 16 Novembre 1982, elle passe sur le 90.15 MHz puis enfin le 92.9 MHz Blésois. Elle est dirigée à ses débuts par Olivier de Brabois, secondé par André Brides comme directeur d'antenne et Jean-Christophe Servant, le responsable des programmes. Radio Val de Loire devient une antenne axée sur les informations et la vie locale, la musique occupant l'antenne le restant du temps. Parmis les émissions de RVL, citons "présence chrétienne" (le Dimanche a 8h), "dédicaces" (trés appréciés), "matin bleu" (de 6 à 9h par Fréderic Thiaux et Olivier Kaeffer), "le hit parade" (il y avait aussi une émission sur le rock, une autre sur le monde agricole!) ...

La radio organisera un gala pour son lancement, présenté par Michel Drucker, avec Jean Jacques Goldman. La radio emploie fin 1982 quelques 14 salariés (dont des professionnels de la radio) et une quarantaine de bénévoles pour un budget de 1,5 million de francs.

Elle déménagera ensuite au 14 avenue du Maréchal Maunaury à Blois et se développe ensuite sur Vendôme, Romorantin-Lanthenay et Château-Renault. Voulant couvrir tout le val de Loire, elle va ouvrir plusieurs émetteurs pirates sur Amboise, Nouan le Fuzelier, Beaugency et surtout Orléans sur des fréquences non autorisées par la CNCL, en septembre 1988 (sur le 87.7 MHz et non sur le 100.3 à Orléans comme indiqué sur une publicité - voir archives).

La radio émettra un an illégalement sur Orléans avant que l'émetteur local soit saisi le 02 octobre 1989 par la police sur ordre du CSA, nouvellement créé. Ceci malgré une mobilisation sur l'antenne depuis plusieurs jours...

La radio ne sera pas autorisée de maniére officielle par la suite sur Orléans (lors de la NEVA de juin 1991 en outre). Mise en vente début 1992 par la chambre de commerce et d'industrie  de Blois (qui souhaite se recentrer sur son école de commerce pour la formation), la radio est cédée à la fin de cette année-là au groupe Challenge (Vibration), malgré l'offre de partenariat mis en place en juillet (puis rejeté!) avec le groupe APRI (qui posséde une autre radio blésoise, Radio Plus).

RVL deviendra pratiquement musicale, avec quelques flashs d'information. Elle déménagera à nouveau près de la halle aux grains, dans les locaux de "la nouvelle République" à l'été 1993. En février 1998, le groupe radiophonique impose le réseau Forum, originaire de Poitou-Charentes sur les fréquences de RVL.

Image 56

 

(remerciements à Franck Michau pour les documents sonores ou visuels de ce site)

> Retrouvez toutes les archives, articles de presse et autres publicités des radios en rubrique "archives".

Retrouvez des extraits sonores en rubrique "son des radios "


 

 

 

                                                              

 

.