France Bleu/CSA/Carole Miko

France Bleu Orléans mise en demeure et départ de Carole Miko.

Le CSA, en séance pléniaire du 19 juin, a mis en demeure France Bleu Orléans (voir le texte ci-dessous) pour de la publicité "clandestine". Le SIRTI (syndicat de radios et télévisions indépendantes, dont Vibration et Forum sur le Loiret sont adhérantes) avait alerté l'instance de régulation de ces agissements. Il y a quelques mois déjà, une autre station de France Bleu (France Bleu Bourgogne à Dijon) avait étè mise en demeure pour des faits similaires.

Le Conseil a mis en demeure Radio France à la suite de la diffusion, sur France Bleu Orléans les 6 et 10 avril 2012, de messages publicitaires pour une grande surface qui permettaient aux auditeurs de gagner un bon d’achat pour faire le plein de carburant dans un magasin de cette enseigne.

Ces messages contreviennent en effet à l’article 34 du cahier des charges de Radio France qui prévoit que toute publicité présentant directement ou indirectement le caractère de publicité de marques est interdite, et à l’article 40 qui « interdit tout échange de service à caractère publicitaire ». Il considère aussi que cette diffusion est contraire à l’article 43 du cahier des charges de Radio France qui « interdit de publicité le secteur économique de la distribution »

   D'autre part, ce dimanche 22 juillet, la célèbre animatrice Carole Miko à animée sa derniére émission, après 25 années passées dans les locales de Radio France (Isére, Creuse puis Orléans depuis 1990), voir de France Inter l'été.

Carole va travailler maintenant pour la régie publicitaire du groupe, dans la maison de la radio à Paris. Une dernière émission diffusée de 10:00 à 12:30 avec une certaine émotion dans la voix de cette animatrice, pilier de France Bleu Orléans. Le départ reste plus ou moins flou... problème relationnel au sein de la radio, lassitude aussi... et des regrets pour l'auditoire fidéle ainsi que pour Carole...